Éducation populaire et féminisme.

Récits d’un combat (trop) ordinaire.

Analyses et stratégies pour l’égalité

3 ans de gestation, 11 rédactrices… La voilà enfin : notre « brochure-livre » « Éducation populaire et féminisme. Récits d’un combat (trop) ordinaire. Analyses et stratégies pour l’égalité »

couverture EP&F

 

”Éducation populaire et féminisme. Récits d’un combat (trop) ordinaire. Analyses et stratégies pour l’égalité” – La Grenaille 2016.

Alexia M., Emilie Viard, Marie C., Diane K., Annaïg Mesnil, Natacha R., Katia Storaï, Cécilia G., Mélo P.G., Tiffanie D., Audrey P.

Contact pour joindre le collectif de femmes: educationpopulairefeministe@gmail.com

Cet ouvrage est le fruit d’un travail mené par onze femmes pendant plus de trois années au sein du réseau d’éducation populaire la Grenaille. C’est suite à une agression sexuelle que nous avons collectivement pris conscience de l’ampleur de l’oppression patriarcale au sein même de nos organisations de travail. Nous avons souhaité publié cet ouvrage pour agir vers plus d’égalité. Il relate à la fois l’expérience vécue au sein de l’environnement de la Grenaille* mais apporte aussi des témoignages d’autres structures. Par ailleurs, vous trouverez à la fois une vulgarisation des théories féministes et des apports méthodologiques permettant de mettre au travail les rapports sociaux de sexe au sein d’un groupe.

* le réseau regroupant nos 4 structures d’éducation populaire politique

Pour commander nos productions : bon de commande cahiers ManageMent et EP et Féminisme

 

 

 

Éducation populaire et Féminisme

Récits d’un combat (trop) ordinaire

Analyses et stratégies pour l’égalité

Quatrième de couverture :

Voici un ouvrage écrit par 11 femmes qui ne sont ni écrivaines, ni spécialistes, ni universitaires et qui dans

ce travail d’écriture collective ont été tout ça à la fois. Elles ont en commun de travailler dans un réseau d’éducation populaire.

Ce réseau d’éducation populaire se revendique en résistance contre toute forme de domination (sexisme, racisme, classisme), propose des formations afin de se réapproprier collectivement le politique, mais comme bien d’autres organisations n’a pas été capable de penser ces questions en interne. Un réseau qui se découvre traversé par le sexisme et le patriarcat. Un réseau qui hiérarchise les luttes.

Le déclencheur, c’est l’agression sexuelle d’une d’entre elles par un homme de ce réseau.

Cet ouvrage relate le vécu des femmes de ce réseau, les enseignements et les pistes stratégiques qu’elles ont mises en œuvre. Conscientes de la banalité de ces situations, elles ont par cet ouvrage , souhaité rendre visible les mécanismes à l’œuvre, les stratégies qu’elles ont élaborées et leurs tentatives de fabrication de droits en interne.

Une histoire d’éducation populaire, une histoire de paires qui se reconnaissent divisées mais choisissent de faire classe et qui en se parlant, comprennent et analysent leurs situations communes. Elles ont écrit pour que leurs réflexions et perspectives d’actions puissent faire échos ailleurs à d’autres histoires et alimenter d’autres aventures collectives et luttes en cours.

Prix : 15 €