D’où on parle ?

trouvailleuses pour site

Parce que la neutralité n’existe pas et que toute analyse, prise de positions, lecture du monde, rapport aux institutions, au savoir est le fruit de nos positions et trajectoires sociales, nous tenons à vous dire – comme le disent les féministes qui ont développé la « théorie du point de vue situé » – d’où on parle.

Nous souhaitons dire qui nous sommes et d’où nous venons professionnellement et politiquement, notre manifeste de fondation en brosse un premier paysage : http://la-trouvaille.org/du-pave-a-la-trouvaille/

Nous tenons à présenter nos désirs politiques et nos fondamentaux, ce sera ici : http://la-trouvaille.org/nos-fondamentaux/

Et vous partager quelques éléments, plus sensibles, de notre compagnonnage et c’est là : http://la-trouvaille.org/compagnonnes/

On a en projet d’approfondir notre « auto-socio-analyse » lors de notre reprise en mars 2016 : quels sont nos trajectoires sociales, nos héritages ? Quel est notre rapport au savoir ? Que subissons nous en tant que femmes ? De quoi bénéficions nous en tant que blanches ? Si ces questions ne nous sont pas étrangères, nous savons que leur exploration collective sera l’occasion de nourrir notre fonctionnement (sans présupposer de l’égalité) et d’affiner les prises de position et les choix de la Trouvaille. A suivre donc… (voir notre texte de « jachère » ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *